de fr it

Vercorin

Village-station (1341 m), comm. Chalais VS. XIe s. Vercorens. 86 hab. en 1950, 195 en 1980, 601 en 2000. Traces d'occupation du début de l'âge du Bronze. Au XIIIe s., l'évêque et le chapitre de Sion, la mense épiscopale, les seigneurs d'Ayent, de Chalais, d'Anniviers et les Albi, de Granges, exercèrent des droits seigneuriaux à V. La communauté de V., mentionnée en 1299, se rapprocha de celle de Chalais (utilisation des pâturages et réseau d'irrigation; 1564), pour finalement fusionner avec elle au XVIIIe s. La paroisse de V., probablement érigée au XIIe s., est restée indépendante. L'ancienne église paroissiale Saint-Boniface est classée monument historique (clocher roman et chœur gothique décoré de fresques de Hans Rinischer en 1520). La nouvelle église date de 1963-1964. L'économie agro-pastorale et les migrations saisonnières ont cessé vers 1960 avec l'essor du tourisme, facilité par plusieurs liaisons à la plaine: routes par Chalais (1938) et Loye (1982), téléphérique (1951). Au début du XXIe s., le développement de V. s'appuie sur la diversification de l'offre touristique (104 000 nuitées en 1980, 110 000 en 2000, 77 000 en 2010).

Sources et bibliographie

  • A. Lugon et al., Vercorin: la mémoire des âges, 2002