de fr it

Gasterntal

Le G., ou vallée de Gastern, dans la comm. de Kandersteg BE, correspond à la partie supérieure du cours de la Kander, qui se jette par une cluse (lieudit Klus) dans la vallée de Kandersteg. Il fut occupé dès le Moyen Age par des Valaisans, arrivés par le col du Lötschen. Une palissade mentionnée en 1367 fermait la cluse pour empêcher les incursions valaisannes dans la vallée de Frutigen. La frontière séparant Valaisans et Bernois fut fixée à la suite des expéditions guerrières de 1384 et 1419. Occupé toute l'année du XIVe s. jusque vers 1820 (huit à douze familles entre 1374 et 1464, douze en 1812), le G. est exploité aujourd'hui comme alpage par une communauté paysanne (Bäuert). Il fut entraîné dans le développement touristique de Kandersteg après 1890, époque de construction des hôtels encore existants. La crise de l'hôtellerie donna l'occasion à l'armée d'y établir une place de tir pendant la Deuxième Guerre mondiale. Le "culte de Gastern" a lieu en plein air chaque premier dimanche d'août au hameau de Selden.

Sources et bibliographie

  • V. Reichen et al., Kandersteg, 1984
  • W. Bellwald, «Drei spätneolithische/frühbronzezeitliche Pfeilbogen im Gletschereis am Lötschenpass», in ArS, 15, 1992, 166-171
Indexation thématique
Environnement / Vallée