de fr it

Weissenburg

Vue des bains depuis le nord. Eau-forte coloriée réalisée vers 1700 par Jeremias Wolff (Bibliothèque de la Bourgeoisie de Berne).
Vue des bains depuis le nord. Eau-forte coloriée réalisée vers 1700 par Jeremias Wolff (Bibliothèque de la Bourgeoisie de Berne). […]

Village et communauté (Bäuert), comm. Därstetten BE, siège d'une famille noble et seigneurie (XIIIe-XVe s.), ressort judiciaire bernois (1439-1798). Vers 1270 Wisinburc, 1278 Album-castrum. Le château fort était la résidence des barons du même nom (attestés dès 1175) et le centre de leur seigneurie foncière et judiciaire dans le Bas-Simmental, dont relevaient également les juridictions de W. et d'Erlenbach, ainsi que Diemtigen et Wimmis à partir du XIIIe s. Le bourg de W. et la chapelle Saint-Pantaléon, consacrée en 1327, étaient liés au château fort. Celui-ci fut cédé en gage à Berne avec la seigneurie entre 1341 et 1352 à la suite du déclin économique et politique des barons de W. A leur extinction en 1368, le château et la seigneurie passèrent par héritage aux Brandis, barons de l'Emmental, et en 1439, par achat, à Berne. Celle-ci rattacha la basse justice de W. avec Därstetten et Oberwil, ainsi que le reste des anciennes possessions des barons de W., à la châtellenie du Niedersimmental, laissant le château se délabrer (ruine consolidée en 1985-1986). La chapelle, reconstruite en 1507, fut abandonnée à la Réforme (1528). La structure de l'ancien bourg est encore visible dans la densité parcellaire du bâti rural. Après 1798, W. perdit toute importance politique. Grâce à la plus ancienne source thermale de l'Oberland bernois et à l'établissement de bains de la gorge de Bunschen, dont il obtint la concession en 1604 et qui fut plus tard transféré dans le village, W. gagna une notoriété internationale au XIXe s. Les bains et l'édifice pompeux de 1898 cessèrent leur activité en 1939 (incendie en 1974). L'entreprise Weissenburg-Mineralthermen AG, fondée en 1935, commercialisa pour la première fois en Suisse des eaux minérales aromatisées en bouteille (produites jusque dans les années 1980). Les deux centres de la commune se développèrent autour des gares de Därstetten et W. sur la ligne de chemin de fer Spiez-Zweisimmen (1897-1902).

Sources et bibliographie

  • Simmentaler Heimatbuch, 1938
  • Die Burgen und Schlösser der Schweiz, Berner Oberland, 2, 1939, 72-80
  • E. Wetli, Bauinventar der Gemeinde Därstetten, 2007
Liens
Notices d'autorité
GND