de fr it

Zollbrück

Village des comm. de Lauperswil BE et Rüderswil BE. En 1551, les paroisses de Trachselwald, Langnau, Trub, Lauperswil et Rüderswil obtinrent des autorités une concession pour construire un pont à péage sur l'Emme. Le péage finançait l'entretien du pont; son montant était fixé par Berne qui en percevait la moitié. Le village de Z. se développa dès 1552, d'abord à l'extrémité du pont et autour d'une auberge, puis sur les berges, le long de la route de Langnau. Il se peupla de journaliers et d'artisans en journée, auxquels s'ajoutèrent au XVIIIe s. des ouvriers du bâtiment et des cloutiers; le filage et le tissage procuraient des gains complémentaires. L'aménagement de l'Emme au XIXe s., la construction du chemin de fer de l'Emmental en 1881 et de la route de la vallée en 1899 favorisèrent l'essor artisanal et industriel du village. Avec Bomatt, Neumühle, Mungnau et les nouveaux quartiers de Harzer et Knubelacker sur la rive droite de l'Emme, Tannschachen et Kalchmatt sur la rive gauche, Z. constituait en 2012 le centre industriel (construction, machines, coutelleries, scieries) et de services (commerce de produits agricoles, centre commercial, banques, assurances, écoles primaire et secondaire, home régional pour personnes âgées) des communes de Lauperswil et Rüderswil.

Sources et bibliographie

  • W. Steiner, Geschichte der Zollbrücke im Emmental, 1948
  • K. Zaugg, Bauinventar der Gemeinde Rüderswil, 2003
  • R. Hug, Bauinventar der Gemeinde Lauperswil, 2005