de fr it

Chalières

Chapelle du cimetière de Moutier, sur la route de Perrefitte, ancienne paroisse. 1295 Zcholiers, 1494 Choliere. Du village médiéval, qu'on dit anéanti par la peste, subsiste l'église, sans doute chapelle Saint-Etienne dépendant de l'abbaye de Moutier-Grandval au Xe s. Ses peintures murales du XIe s. constituent l'un des rares rejetons tardifs de l'art ottonien en Suisse (restauration contestable, 1934-1936). A la Réforme, C. devient lieu de culte d'une paroisse, comprenant Champoz et Perrefitte, desservie par le pasteur de Moutier. Champoz est détaché de la double paroisse de Moutier-C. en 1746. Au XIXe s., Perrefitte cède son cimetière, puis la chapelle de C. à la paroisse réformée française de Moutier, qui la revend à la paroisse réformée allemande en 1888. Temple allemand jusqu'en 1932.

Sources et bibliographie

  • A. Rais, Les peintures murales de la chapelle de Chalières à Moutier, mém. lic. Genève, 1995