de fr it

Salvanchâtellenie

La châtellenie de S., seigneurie de l'abbaye de Saint-Maurice, recouvrait les actuelles communes valaisannes de Finhaut, S. et Vernayaz, dans la vallée du Trient. Dès le XIIIe s., l'abbé en confia l'administration à un métral qui rendait la basse justice, la haute justice étant réservée au châtelain. La vallée était divisée en quatre quarts: S., Vernayaz et Gueuroz; Les Marécottes, Trétien, La Combaz et Crettaz; Granges, Bioley et Miéville; Finhaut, Giétroz et Châtelard. Les habitants de S. eurent de nombreux conflits pour les alpages avec ceux de Vallorcine et de Chamonix; à la suite de la bataille d'Emosson en 1323, la jouissance de cette zone fut assurée aux communautés de S. et Finhaut. En 1475, après la victoire de la Planta, la châtellenie fut dans un premier temps annexée aux conquêtes de l'évêque et des dizains dans le Bas-Valais, puis restituée à l'abbaye. Elle disparut en 1798, lors de la création de la République helvétique.

Sources et bibliographie

  • R. Lonfat, L'erba: Salvan, Finhaut, Vernayaz, 2 vol., 2009

Suggestion de citation

Bourguinet Eggs, Gaëlle: "Salvan (châtellenie)", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 17.12.2014. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/008413/2014-12-17/, consulté le 28.11.2020.