de fr it

Hettiswilprieuré

Ancien prieuré clunisien, comm. Krauchthal BE, diocèse de Constance, province clunisienne d'Allemagne et Lorraine. Fondé en 1107 par un prêtre appelé Heinrich, ses frères et sœurs ainsi que d'autres "chrétiens pieux", H. était dédié à la Sainte-Croix. On ignore quand et sous quelle forme il fut rattaché à Cluny. Exposé aux guerres et à la mainmise de ses avoués, les comtes de Kibourg, le prieuré nourrissait rarement plus de monde que le prieur, qui résida souvent ailleurs et s'occupa également dès 1293 de Leuzigen et de Bargenbrück, autres prieurés clunisiens. A la fin du XIVe s., l'avouerie passa aux d'Erlach, famille de ministériaux, depuis 1425 également avoués de Rüeggisberg, autre prieuré clunisien. Les prieurs de H. devinrent bourgeois forains de Berne. Leurs revenus, même augmentés de ceux de Leuzigen et de Bargenbrück, étaient trop faibles pour attirer les chasseurs de bénéfices du XVe s. Le prieuré fut sécularisé en 1528. On retira ses biens à l'avoué, Théobald d'Erlach, et on les attribua en 1532 au fonds des étudiants pauvres (Mushafenstiftung, fondation du bol de bouillie) de la ville de Berne. En 2004, une fouille d'urgence a mis au jour les restes (transept et sa croisée) d'une basilique romane à trois nefs.

Sources et bibliographie

  • HS, III/2, 339-352
  • D. Gutscher, «Krauchthal BE, Hettiswil, alte Oele», in ASSPA, 87, 2005, 382-383

Suggestion de citation

Utz Tremp, Kathrin: "Hettiswil (prieuré)", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 13.12.2007, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/008444/2007-12-13/, consulté le 26.10.2020.