de fr it

Jean dePraroman

10.6.1472, bourgeois de Fribourg avec ses frères Henri et Loys en 1447 . Fils de Jacques, avoyer, et de Johanna Lombard. Jaquema d'Avenches, fille de Jehan. Mentionné en 1453 comme coseigneur de Grolley, avec ses frères, et en 1455 comme noble. Nommé membre du Conseil en 1449 par le duc Albert VI d'Autriche, P. rejoignit en 1450 les opposants exilés à Morat. Trésorier (1452-1455), bourgmestre (1455-1458 et 1461-1462) et avoyer de Fribourg (1462-1465 et 1468-1471). Il fut en 1460 l'un des cinq membres de la commission chargée de rédiger le recueil des lois de la ville. Il fit partie de la délégation qui, après la paix de Morat (1448), dut se rendre à Pignerol (Piémont) pour demander le pardon du duc de Savoie et de celle qui négocia avec lui, en 1452, les conditions du passage de Fribourg sous sa suzeraineté. Avec son collègue Jean Gambach, P. fut le plus éminent politicien fribourgeois de l'époque qui précéda les guerres de Bourgogne.

Sources et bibliographie

  • P. de Zurich , «Généal. de la famille de Praroman», in Ann. frib., 45, 1962, 36-37
  • E. Tremp, «Volksunruhen in der Freiburger Landschaft beim Übergang Freiburgs von der österreichischen zur savoyischen Herrschaft (1449-1452)», in Fribourg, éd. G. Gaudard et al., 1981, 139-159
  • W. Schulze, «Landesfürst und Stadt», in FGB, 72, 1995, 131-173
  • P. de Castella, Les Fribourgeois qui ont fait de leur ville le 10e canton suisse (1157-1502), 1996, 128-129
  • K. Utz Tremp, Waldenser, Wiedergänger, Hexen und Rebellen, 337-339