de fr it

FriesenbergBE

Les troupes bernoises et soleuroises prennent le château d'assaut en 1383, selon une illustration dans la Spiezer Chronik (1485) de Diebold Schilling (Bibliothèque de la Bourgeoisie de Berne, Mss.h.h.I.16, p. 434).
Les troupes bernoises et soleuroises prennent le château d'assaut en 1383, selon une illustration dans la Spiezer Chronik (1485) de Diebold Schilling (Bibliothèque de la Bourgeoisie de Berne, Mss.h.h.I.16, p. 434). […]

Château fort, comm. de Wynigen BE, berceau de la famille des Fries von F., situé au-dessus du hameau de Kappelen. F. contrôlait l'ancienne route de hauteur reliant Willisau et sa région à celle de l'Emme et de l'Aar. La chapelle avec droit de patronage (1275 Cappell), située au-dessous du château, fut probablement l'église d'une petite seigneurie de F., indépendante de Wynigen, mais qui déclina rapidement. Les F., ministériaux des Kibourg, conclurent une combourgeoisie avec Berne. En 1344, le château, sans seigneurie connue, appartenait aux von Mattstetten, ministériaux des Kibourg. Pendant la guerre de Berthoud, en 1383, Berne occupa F. et le détruisit. Au début de l'époque moderne, le domaine de F. dépendait de la paroisse et de la juridiction de Wynigen, alors que militairement, il fut d'abord soumis à l'autorité de l'avoyer de Berthoud (1615). Au XIXe s., lorsque se constitua la paroisse (Kirchgemeinde) de Wynigen, F. fut rattaché à la commune politique par la même occasion.

Sources et bibliographie

  • Heimatbuch des Amtes Burgdorf und der Kirchgemeinde Utzenstorf und Bätterkinden, 2 vol., 1930-1938
  • F. Häusler, Das Emmental im Staate Bern bis 1798, 2 vol., 1958-1968
  • H. Schneider et al., Wynigen, 1985
Liens
Notices d'autorité
GND