de fr it

Kleinemmental

Ancienne communauté domaniale au nord de l'Emmental, dans les comm. de Walterswil, Affoltern im Emmental et Dürrenroth, comprenant les "cinq vieux domaines" adjacents (fünf alte Höfe), dépendant de deux paroisses, soit les actuels hameaux et groupes de fermes de Hubberg, Waltrigen, Schmidigen, Mühleweg, Widisberg et Gründen. Au Moyen Age, les "cinq domaines" formaient la moitié septentrionale de la juridiction du domaine (Dinghof) du couvent bénédictin de Rüegsau, que Berne rattacha vers 1440 à la nouvelle juridiction d'Affoltern, dans le bailliage de Trachselwald (Emmental). De ce contexte est issue leur situation particulière dès le XVIe s.: pour les affaires ecclésiastiques, l'école et l'assistance publique des paroisses d'Ursenbach (Hubberg, Waltrigen) et de Walterswil (Schmidigen, Mühleweg, Widisberg, Gründen), ils faisaient partie du bailliage de Wangen, tandis que pour les affaires militaires et administratives (impôts, service militaire, corvées), ils dépendaient de l'Emmental. Ils prirent part à l'édification de la maladrerie d'Huttwil (1583) et des ponts sur l'Emme (1553, 1673). Dans sa lutte pour l'autonomie, la "commune" de K. parvint à imposer partiellement ses vues, opposées à celles des deux paroisses, en ce qui concerne le droit d'établissement (1736, 1790), l'assistance et la tutelle (1768-1792). En 1834, lorsque les communes d'habitants furent issues des paroisses, K. disparut en tant que communauté: Hubberg et Waltrigen furent rattachés à la commune d'Ursenbach (après correction de la frontière en 1889 à Dürrenroth), les autres domaines à la commune de Walterswil (district de Trachselwald dès 1803). Au début du XXIe s., le cercle scolaire de K. comprend Waltrigen et Dürrenroth.

Sources et bibliographie

  • H. Käser, Walterswil und Kleinemmental, 1925