de fr it

Kramburg

Seigneurie et château fort, sur la pente sud-ouest du Belpberg, au-dessus de Gelterfingen (BE). 1225 Cranburc.

Siège des barons de Kramburg, le château était au Moyen Age le centre d'une seigneurie foncière et judiciaire qui s'étendait sur les villages de Kramburg, Eggenhorn, Gelterfingen et Mühledorf. Après l'extinction de la famille de Kramburg, la seigneurie revint vers 1355 aux seigneurs de Resti. Puis, après 1373, malgré la prétention des Bubenberg à l'héritage, elle fut léguée à la commanderie de Münchenbuchsee, dont l'amman administrait la justice et les corvées (statuts en 1505). Après la sécularisation de Münchenbuchsee, Kramburg releva d'abord de la justice municipale de Berne, jusqu'à ce que les autorités bernoises créent (avant 1533) la juridiction de Kramburg et Gelterfingen, administrée par le banneret responsable de la juridiction de Seftigen (au XVIIIe s., dite juridiction de Mühledorf). Le château, établi sur un éperon rocheux avec remparts et fossés, fut probablement laissé à l'abandon par les chevaliers de Saint-Jean; on observe encore la disposition générale et quelques vestiges de maçonnerie.

Sources et bibliographie

  • B. Schmid, F. Moser, Die Burgen und Schlösser des Kantons Bern. Mittelland, Emmental und Oberaargau, 1ère partie , 1942, p. 130.
En bref
Première(s) mention(s)
1225: Cranburc