de fr it

GuillaumeVelga

Mentionné pour la première fois en 1419 à l'occasion de son admission à la bourgeoisie de Fribourg, 1456 . Fils de Nicolas, donzel. Neveu de Hensli (->). 1) Marguerite de Goumoëns, 2) 1432 Jaquette de Praroman, fille de Willi. V. entreprit le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle, où il fut adoubé en 1435. Membre du Conseil de Fribourg (dès 1432), bourgmestre (1433-1436) et avoyer (1436-1439, 1442-1445 et 1446-1449), il fit partie d'importantes délégations de la ville de Fribourg. Il apparaît comme l'un des principaux seigneurs fonciers dont les paysans se plaignirent dans leurs doléances de 1449. Il fut alors démis de ses fonctions par le duc Albert VI d'Autriche, seigneur de la ville, emmené à Fribourg-en-Brisgau comme otage (1449-1450) et libéré après versement d'une forte rançon. V. ne revint cependant pas à Fribourg, mais se rallia aux opposants fribourgeois exilés à Morat. Il siégea à nouveau au Petit Conseil de Fribourg en 1451, mais à la suite de conflits au sujet de ses impôts, il se retira à Morat, région où il détenait des biens étendus avec la seigneurie de Liebistorf. En 1452, il céda ses possessions fribourgeoises à son beau-fils Petermann. Selon le rôle fiscal, V., qui disposait de nombreux biens et revenus dans les environs de Fribourg, était en 1445 l'homme le plus riche de la ville.

Sources et bibliographie

  • A. Büchi, Freiburgs Bruch mit Österreich, sein Übergang an Savoyen und Anschluss an die Eidgenossenschaft, 1897
  • P. de Zurich, Les fiefs Tierstein et le terrier de 1442, 1918, 1-132
  • E. Tremp, «Volksunruhen in der Freiburger Landschaft beim Übergang Freiburgs von der österreichischen zur savoyischen Herrschaft (1449-1452)», in Fribourg: ville et territoire, éd. G. Gaudard et al., 1981, 139-159
  • W. Schulze, «Landesfürst und Stadt: Herzog Albrecht von Österreich und die Stadt Freiburg i.Ü.», in FGB, 72, 1995, 131-173
  • P. de Castella, Les Fribourgeois qui ont fait de leur ville le 10e canton suisse (1157-1502), 1996