de fr it

WartensteinBE

Seigneurie médiévale et ruines d'un château fort, comm. Lauperswil BE. 1139 et 1248 Wartenstein. Le château, édifié probablement au XIIIe s. sur le Hundschüpfen au-dessus de Kalchmatt, fut détruit par les Bernois lors de la guerre de Berthoud (1383). Des vestiges de la tour et des fondations sont conservés. Le château était le centre de la petite seigneurie foncière de W., qui possédait les juridictions foncières de Rüderswil et Lauperswil (basse justice sur l'enclos de la Kalchmatt, dite Ettergericht). Parmi les premiers propriétaires connus figurent les chevaliers Swaro, qui vendirent W. à l'abbaye de Trub en 1284, et les seigneurs de Schweinsberg (1288-1415). Sous les propriétaires suivants - notamment les seigneurs de Ballmoos (1415) et de Sulz (1493), la famille Güder, bourgeoise de Berne (1603-1683) -, la propriété se réduisit pour l'essentiel au manoir de la Kalchmatt, construit en 1495 et rénové en 1650, avec droits de pâturage à Lauperswil, et à la basse justice (Ettergericht) dont l'étendue et les compétences furent consignées en 1495. Après avoir passé, en tant que partie de la basse et haute juridiction de Ranflüh, sous la domination bernoise (1408), la seigneurie de W. subit de plus en plus d'attaques de la part de Berne au sujet des droits de justice, de taverne et d'exploitation des berges (Schachen) de l'Emme. En 1551 et 1657, W. dut se défendre contre les habitants de Lauperswil qui empiétaient sur les communaux et les berges. Après 1683, W. passa des Güder à des familles locales de paysans, parmi lesquelles les Althaus, les Brechbühl et les Zürcher, qui exploitèrent temporairement le bâtiment dit Grosshaus comme auberge.

Sources et bibliographie

  • SDS BE, II/8, 116, 203
  • H. Türler, «Die Herrschaft Wartenstein», in AHVB, 17, 1904
  • H. Minder, Lauperswil, 2002
  • R. Hug, Bauinventar der Gemeinde Lauperswil, 2005