de fr it

Pierre JosephArnoux

5.11.1768 à Porrentruy, 10.5.1825 à Porrentruy, cath., de Porrentruy. Fils de Joseph, avocat de la cour épiscopale, et de Marie Catherine Crétin. Marie Magdalène Schumacher, fille de Joseph Anton, du Conseil intime. Docteur en droit, A. fut avocat de la cour dès 1790. Il se réfugia en Suisse en 1792, puis dans l'Empire. Revenu à Porrentruy en 1800, il fut d'abord avocat, puis adjoint du maire. En juin 1814, à Vesoul (F), A. et Ursanne Conrad Joseph de Billieux négocièrent avec l'empereur François Ier d'Autriche le sort du ci-devant Evêché. Nommé maire de Porrentruy en 1814 par le gouverneur général Conrad Charles Frédéric  d'Andlau-Birseck (fonction qu'il conserva sous la Restauration), A. fut l'un des sept notables jurassiens qui signèrent en 1815 l'Acte de réunion à Berne. Il fut élu en 1816 représentant de sa ville au Grand Conseil bernois. Juge au tribunal civil de Porrentruy.

Sources et bibliographie

  • M. Jorio, Der Untergang des Fürstbistums Basel (1792-1815), 1982, 238-239
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 5.11.1768 ✝︎ 10.5.1825