de fr it

Bözbergbailliage

Bailliage habsbourgeois, comprenant au XIIIe s. la haute justice et des droits fonciers sur le Bözberg (zones défrichées, hauteurs du Jura et Mönthal); s'y ajoutèrent les mayories de Villigen et de Remigen, la haute justice sur Riniken, Umiken et Villnachern, enfin le domaine de Rein (acquis de l'abbaye de Murbach en 1291); la région relevait ainsi presque entièrement des Habsbourg. De 1348 à 1364, le bailliage de B. fit partie du douaire de la reine Agnès de Hongrie. De 1369 à 1371 il échut en gage à Heinrich Spiess von Tann. En 1377, il passa à Rudolf von Schönau et rejoignit ainsi la seigneurie de Schenkenberg, conquise par Berne en 1460. Dans le bailliage bernois de Schenkenberg, B. était un sous-bailliage et une juridiction, qui fut divisée en 1566: les villages de Bözberg et de Linn formèrent la juridiction du Haut-B.; Mönthal, Remigen, Riniken, Rüfenach, Rein, Lauffohr, Villigen et Stilli, celle du Bas-B., dite plus tard de Stilli, dont le sous-bailli était aussi lieutenant baillival de Schenkenberg.

Sources et bibliographie

  • M. Baumann, Leben auf dem Bözberg, 1998