de fr it

Capriascarégion

Région TI, distr. de Lugano. Avec le val Colla et la vallée du Vedeggio, elle forme la région dite des vallées de Lugano (Valli di Lugano), constituée en 1977. Située entre le Monte Bigorio et le Monte Caval Drossa (500-1000 m), au nord de l'agglomération luganaise, elle est traversée par le torrent C., affluent du Cassarate. La dénomination C. tend à englober aussi des communes qui ne sont pas directement situées dans la vallée et appartiennent plutôt à la vallée du Cassarate ou au val Colla.

Possession lombarde, avec un burgus fortifié à Sala, la C. est déjà mentionnée en 1078, lorsqu'une noble milanaise (la Contessa) fit don des biens qu'elle avait dans la vallée à l'église paroissiale Saint-Etienne de Tesserete. Après une décennie passée sous la domination politique et économique de Milan (1185-1196), la pieve de C. passa sous le contrôle de Côme; sur le plan ecclésiastique, elle resta néanmoins une enclave du diocèse de Milan, de rite ambrosien. Les paroisses de Ponte C. (1455), Origlio (1583), Bidogno (1615) et Sala C. (1933) furent détachées de celle de Tesserete. Bien que l'existence de communautés distinctes fût déjà attestée au XIIIe s., la C. eut une seule organisation communale durant le Moyen Age: la comunes plebis Criviasche (1078) qui possédait collectivement des alpages, des pâturages, des pâturages de montagne et des forêts, avait ses propres statuts (de 1358 et 1382) et était divisée en quatre districts administratifs, appelés squadre, dirigés par des consules maiores, avec un conseil de la vallée formé de trois représentants par squadra, assistés de ministrarii, canevarii et notarii. Cette organisation subsista sous la domination suisse, pendant laquelle la C. constitua une des quatre pieve du bailliage de Lugano.

L'économie reposait sur l'agriculture et l'élevage; les habitants complétaient leurs revenus avec les ressources de l'émigration (surtout dans la construction). Le chemin de fer Lugano-Tesserete (1909) donna une nouvelle impulsion au tourisme au milieu et au bas de la vallée. Durant ces dernières décennies, Tesserete s'est affirmée comme pôle régional de la banlieue de Lugano dans le secteur tertiaire. De 1950 à nos jours, avec l'abandon de l'agriculture, le haut de la vallée s'est dépeuplé, tandis que le milieu et le bas de la vallée ont enregistré une hausse de la population (env. 3000 hab.) en raison de l'accroissement de l'agglomération de Lugano. Les villages se sont étendus même au-delà des limites traditionnelles, entraînant une modification du type d'habitat. La propriété collective d'alpages et de pâturages de montagne subsiste encore aujourd'hui dans de nombreuses communes de la vallée.

Sources et bibliographie

  • Schaefer, Sottocenere, 121-122, 207-212
  • S. Carlo Borromeo nella pieve Capriasca, 1970
  • G. Martella, Briciole di storia capriaschese, 1971
  • G. Vismara et al., Ticino medievale, 1990, 161, 290, 295
  • F. Zappa, éd., Valli di Lugano, 1990
  • S. Guzzi, Logiche della rivolta rurale, 1994, 447-490
Liens
Notices d'autorité
GND