de fr it

Pique

La pique ou longue pique, arme d'hast mesurant en général 4 à 5 m, pesant 2 à 3 kg et pourvue d'une courte pointe en fer, permettait aux fantassins organisés en formations serrées de contrer les attaques des cavaliers (Carré suisse). Ces longues piques équipaient plusieurs rangs groupés en carré (jusqu'à deux tiers des effectifs). Les piquiers avaient pour fonction de mener les hallebardiers, bien protégés au centre du carré, au contact de l'ennemi et d'ouvrir des brèches, après quoi le carré s'ouvrait. Les Confédérés découvrirent la pique sans doute au XIVe s. en Italie et y recoururent de plus en plus dès le XVe . L'emploi des piques et des hallebardes détermina la tactique utilisée par les Suisses de la seconde moitié du XVe s. à Marignan (1515), lorsque l'artillerie moderne démontra sa supériorité. Peu coûteuse et multifonctionnelle, la pique ne disparut toutefois qu'au XVIIe s.

Sources et bibliographie

  • R. Wegeli, Inventar der Waffensammlung des Bernischen Historischen Museums in Bern, 3, 1939
  • V. Schmidtchen, Kriegswesen im späteren Mittelalter, 1990