de fr it

Col desVerrières

Passage jurassien entre la Combette de Mijoux, 927 m, petite dépression transversale de la vallée des Verrières (NE, distr. du Val-de-Travers) marquant la frontière franco-suisse, et La Cluse, 860 m (dép. du Doubs) au pied du fort de Joux. Déjà fréquenté par les sauniers préhistoriques. Chemin carrossable dès la fin du XIVe s., utilisé par le trafic régional et international des personnes et des biens (sel, vin, produits agricoles, épices, toiles, bois, bétail, poisson, etc.). Péages du Chaffaud à La Cluse (XIIe s.) et de la Combette de Mijoux (XIVe s.), celui-ci étant commun au seigneur de Joux et au comte de Neuchâtel. Trait d'union entre les possessions neuchâteloises et franc-comtoises des comtes de Neuchâtel. Route postale dès le XVIIe s. Ligne ferroviaire Neuchâtel-Pontarlier dès 1860. La route actuelle est une route principale, appelée "La Pénétrante".

Sources et bibliographie

  • E. Bauer, «L'hist. de nos frontières», in MN, 1949, 33-46
  • F. Loew, Les Verrières, 1954, 54-81
  • H. Jéquier, Le Val-de-Travers, comté de Neuchâtel, des origines au XIVe s., 1962, 135-140
  • F. Loew, «La frontière aux Verrières», in MN, 1976, 15-29
Indexation thématique
Transports / Col