de fr it

Col duRawil

Col reliant le Simmental à la vallée du Rhône. Des vestiges du Néolithique, de l'âge du Bronze et de l'époque romaine attestent une fréquentation très ancienne de la région du R., en particulier du passage du Schnidejoch. Au Moyen Age, le R. revêtait une grande importance pour les relations entre Berne et le Valais. Concernant le transport des marchandises sur de longues distances, il semble être resté dans l'ombre des cols du Lötschen et de la Gemmi, situés plus près du Simplon; il fut cependant d'une grande utilité pour le commerce local entre Ayent et La Lenk. Les Valaisans fournissaient leurs voisins en vins, la population de La Lenk livrait du fromage et du bétail. Des habitants d'Ayent possédaient des terres dans la vallée d'Iffigen. Vers 1760, on aménagea la montée très raide d'Iffigenalp à l'aide d'explosifs. Au XIXe s., le sentier muletier fut constamment amélioré. La construction d'une route carrossable ne fut par contre jamais à l'ordre du jour. Le projet d'un tunnel sous le R., élément du réseau routier national, fut également abandonné en 1986 au profit du développement du transport des voitures sur la ligne du Lötschberg.

Sources et bibliographie

  • M. Carron, Die Rawil-Story, 1986
  • H. Grütter, «Der Rawilpass - mit antikem Vorgänger am Kaltwasserpass (Col des Eaux Froides)?», in Der Mensch in der Landschaft, 1986, 453-466
Indexation thématique
Transports / Col