de fr it

Guerres deMusso

Lors des deux guerres de Musso (1525-1526 et 1531-1532), les III Ligues eurent à défendre la Valteline, acquise en 1512, contre les tentatives de reconquête des Milanais. Musso était une place forte au nord du lac de Côme. Le duc de Milan y avait installé comme châtelain un aventurier à sa solde, Gian Giacomo Medici (ou Medeghin), qui se mit à lancer des attaques contre Chiavenna et la Valteline. Des Grisons et gens de la Valteline le battirent en 1525 à Morbegno, mais ne purent le déloger de Chiavenna. Une délégation des III Ligues, dirigée par Johann Travers, tenta en vain de négocier une paix à Milan; au retour, ses membres furent arrêtés près de Musso par le châtelain et incarcérés (septembre 1525). La division confessionnelle des Grisons et des Confédérés empêcha de résoudre la crise rapidement. C'est seulement au printemps 1526 qu'une députation grisonne parvint, avec le soutien de la France et de Venise, à faire libérer les prisonniers, contre paiement d'une rançon et cession des Tre Pievi (distr. Gravedona), et à conclure une vague paix, ou plutôt un cessez-le-feu de durée indéterminée. En mars 1531, le châtelain de Musso envahit de nouveau la Valteline et occupa Morbegno, où il infligea une grave défaite aux Grisons. Ceux-ci appelèrent à l'aide leurs alliés confédérés. Si les cantons catholiques de Suisse centrale firent dépendre leur soutien d'un retour des intéressés à l'ancienne foi, les cantons protestants, ainsi que Fribourg et Soleure répondirent positivement et envoyèrent des troupes. Avec ces renforts, les Grisons reprirent le dessus en Valteline. Le château de Musso, d'où étaient parties les incursions, fut démantelé. Au traité de paix de 1532, le duc de Milan reconnut la souveraineté des III Ligues sur la Valteline, Bormio et Chiavenna.

Sources et bibliographie

  • A. Schorta, «Gian Travers, La chianzun dalla guerra dagl Chiastè da Müs», in Annalas, 56, 1942, 7-60
  • F. Bertoliatti, La guerra di Musso e suoi riflessi sui baliaggi, 1948
  • J. Stüssi, «Der Erste Müsserkrieg», in BM, 1981, 155-176
Liens
Autres liens
e-LIR