de fr it

StradaIlanz

Ancienne commune GR, rattachée à Ilanz en 1978, partie de la commune d'Ilanz/Glion depuis 2014. Dans la Surselva, entre Ilanz et Schnaus. 56 hab. en 1850, 50 en 1900, 50 en 1950, 41 en 1971. A l'origine domaine relevant du proche château fort de Grüneck, S. vit arriver au XVe s. un afflux de populations germanophones en provenance de Vals. La vente de la Lampertschalp (au fond de la vallée du Valserrhein) à des gens du val Blenio se solda par un procès (1538). L'accord du 10 juin 1537 entre S. et Ilanz précisa que les deux localités relevaient de la paroisse de Sainte-Marguerite d'Ilanz, mais fit de S. une commune (entre le Rhin, le château de Grüneck et le territoire de Ruschein). Celle-ci devait participer à l'entretien du pont d'Ilanz sur le Rhin. Des conflits avec Schnaus eurent lieu aux XVIIe et XVIIIe s. à propos du canal irriguant les prairies. Aux XIXe et XXe s., l'agriculture dominait largement. Le village, traditionnellement romanche, connut une forte germanisation dès les dernières décennies du XXe s.

Sources et bibliographie

  • E. Camenisch, «Wie S. Martin ob Ilanz eine einsame Kirche wurde», in BM, 1927, 369-384
Liens
Autres liens
e-LIR