de fr it

Marie-AnneCalame

Portrait en frontispice d'une petite monographie de M. Lorimier sur la Neuchâteloise, parue chez Paul Attinger en 1903 (Bibliothèque publique et universitaire de Neuchâtel).
Portrait en frontispice d'une petite monographie de M. Lorimier sur la Neuchâteloise, parue chez Paul Attinger en 1903 (Bibliothèque publique et universitaire de Neuchâtel).

5.5.1775 au Locle, 22.10.1834 au Locle, piétiste, du Locle. Fille de Jean-Jacques-Henri, graveur sur métaux, gouverneur du Locle et maître-bourgeois de Valangin, et de Marie-Anne Houriet. Célibataire. Eduquée à l'école communale et dans le cercle familial. Miniaturiste sur émail et portraitiste. Professeur de dessin, C. eut comme élève le peintre Louis-Aimé Grosclaude. En 1815, elle fonde avec des amies l'Institut des Billodes, établissement d'enseignement et atelier professionnel pour jeunes filles pauvres, qui s'ouvre dès 1820 aux garçons nécessiteux.

Sources et bibliographie

  • R. Gyalog, Die "Pestalozzi" von Le Locle, 1996
  • Biogr.NE, 2, 67-73
Liens
Autres liens
SIKART
Notices d'autorité
GND
VIAF