de fr it

OttoHunziker

13.8.1841 à Zurich, 23.5.1909 à Kilchberg (ZH), prot., de Berne. Fils de Karl et de Barbara Schinz. Petit-neveu de Rosette Niederer et de Johannes Niederer. Luise Pupikofer. Etudes de théologie (1860-1865), puis d'histoire à l'université de Zurich (doctorat en 1875). L'intérêt de H. pour les maisons de redressement et l'éducation des pauvres fut éveillé en 1865 pendant un voyage en Allemagne, au cours duquel il visita diverses institutions: le "Rauhes Haus" de Johann Hinrich Wichern à Hambourg, le Johannisstift à Berlin et les établissements de Gustav Werner à Reutlingen. Il entra comme pasteur à la Société suisse d'utilité publique, où il travailla au sein de la commission chargée de la formation de maîtres pour enfants pauvres. Il se distingua alors par ses essais sur Philipp Emanuel von Fellenberg et Johann Jakob Wehrli. Maître au gymnase de Zurich (religion), puis à l'école normale de Küsnacht (pédagogie, histoire des religions), il obtint son habilitation en 1879 et devint privat-docent à l'université de Zurich (histoire de la pédagogie et des écoles suisses), puis professeur extraordinaire (1890). A partir de 1875, il dirigea à Zurich l'"Exposition scolaire permanente" (matériel scolaire, bibliothèque, archives) et, dès 1878, le "Pestalozzi-Stübchen" (institutions dont naîtra le Pestalozzianum), publiant une nouvelle édition de Léonard et Gertrude (1896) et, régulièrement, les Pestalozzi-Blätter. S'inscrivant dans le courant libéral de la Société d'utilité publique, H. fut avec Heinrich Morf l'un des plus éminents spécialistes de Pestalozzi au XIXe s.; il s'efforça d'établir sa biographie en se basant sur les faits et les sources.

Sources et bibliographie

  • (Ed.), Geschichte der schweizerischen Volksschule in gedrängter Darstellung, 3 vol., 1881-1882
  • Geschichte der Schweizerischen Gemeinnützigen Gesellschaft 1810-1910, 1910
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF