de fr it

RosetteNiederer-Kasthofer

3.11.1779 à Berne, 14.8.1857 à Zurich, prot., de Berne. Fille de Gottlieb Kasthofer, procureur et administrateur de l'hôpital de l'Ile à Berne, et de Susanne Chaillet, de Neuchâtel et Morat. Sœur de Gottlieb Rudolf Kasthofer et de Karl Albrecht Kasthofer. 1814 Johannes N. (->). Sa scolarité terminée, N. travailla à l'hôpital de l'Ile à Berne. En 1808, à l'invitation de Johann Heinrich Pestalozzi, elle vint s'occuper de l'institut pour jeunes filles fondé par ce dernier à Yverdon. En 1838, elle transféra son établissement à Genève; elle continua de le diriger après la mort de son mari (1843), jusqu'en 1845. Elle vécut ses dernières années à Zurich. En dehors de son activité de directrice et d'enseignante, cette pionnière écrivit le premier traité complet paru en Suisse sur l'éducation des filles (Blicke in das Wesen der weiblichen Erziehung, 1828). Héritière des Lumières, elle considérait que l'éducation des filles devait viser à leur donner une place dans la vie active.

Sources et bibliographie

  • Y. Leimgruber, I. Keller-Richner, Rosette Niederer-Kasthofer: son activité professionnelle et son engagement pédagogique, 2005
  • Y. Leimgruber, In pädagogischer Mission: die Pädagogin Rosette Niederer-Kasthofer (1779-1857) und ihr Wirken für ein "frauengerechtes" Leben in Familie und Gesellschaft, 2006
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Maria Rosina Kasthofer (nom de naissance)
Rosette Kasthofer (surnom)
Rosette Niederer (nom de mariage)
Dates biographiques ∗︎ 3.11.1779 ✝︎ 14.8.1857