de fr it

HermannKrüsi

Portrait du pédagogue, par son contemporain Charles Fendrich. Lithographie, années 1830 (Kantonsbibliothek Appenzell Ausserrhoden, Trogen).
Portrait du pédagogue, par son contemporain Charles Fendrich. Lithographie, années 1830 (Kantonsbibliothek Appenzell Ausserrhoden, Trogen).

28.2.1775 à Gais, 25.7.1844 à Gais, prot., de Gais. Fils d'Hermann, agriculteur et tisserand, et d'Elisabeth Scheuss. 1812 Katharina Egger. K. travailla d'abord comme journalier et commissionnaire dans l'artisanat du textile avant d'être nommé maître d'école à Gais en 1793. En 1800, il accompagna un groupe d'enfants à Berthoud où il fit la connaissance de Johann Heinrich Pestalozzi; cette rencontre marqua le début d'une longue collaboration. Accompagnant Pestalozzi et son institut, K. s'installa à Münchenbuchsee en 1803, puis à Yverdon en 1805. Il s'impliqua principalement dans la conception d'ouvrages et de méthodes élémentaires et s'engagea avec succès dans l'enseignement. Son bon sens terrien, son pragmatisme, son humeur enjouée et sa pondération étaient très appréciés de ses collègues. Avec Samuel Hopf, K. dirigea l'institut de jeunes filles fondé en 1806, où il fit la connaissance de Katharina Egger, sa future épouse. Il quitta Pestalozzi en 1816, ouvrit un établissement à Yverdon en 1818 et reprit en 1822 la direction de l'école cantonale de Trogen fondée en 1820. En 1833, K. fut chargé de mettre sur pied l'école de formation et perfectionnement pour instituteurs de la Riesern à Gais, qu'il dirigea par la suite. Auteur de nombreux ouvrages sur l'enseignement élémentaire des langues, des mathématiques et de la religion, sur l'instruction et l'éducation, l'école primaire et la formation des maîtres ainsi que d'écrits autobiographiques où il relate ses expériences pédagogiques.

Sources et bibliographie

  • Fonds, StAAR
  • E. Schiess, Hermann Krüsi, Pestalozzis ältester Gehilfe und Mitarbeiter, 1928
  • J. Gruntz-Stoll, Appenzeller Schüler und Gehilfen Pestalozzis, 1985
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF