de fr it

JosephSchmid

25.12.1785 à Au (Vorarlberg), 14.2.1851 à Paris, cath., Autrichien. Fils de Franz, marchand de bétail, et de Maria Katharina Berlinger. Célibataire. S. fut élève (1801-1804), puis maître de mathématiques à l'institut de Pestalozzi à Berthoud et, dès 1805, à Yverdon. A la suite de dissensions permanentes, il quitta l'établissement en 1810 et partit pour le Tyrol. De retour en 1815, il tenta de réorganiser l'institut d'Yverdon et fut l'un des protagonistes des luttes qui éprouvaient l'école. En 1824, on lui retira l'autorisation de séjour dans le canton de Vaud en raison de la fermeture de l'établissement et des incessants conflits, parfois portés devant les tribunaux, à propos de ce dernier. Précepteur et traducteur à Paris (1825-1851). S. publia des ouvrages didactiques de mathématiques et de dessin, ainsi que des textes polémiques en relation avec les querelles internes entre les maîtres et les attaques contre les maisons d'éducation de Pestalozzi.

Sources et bibliographie

  • J. Köppel, Joseph Schmid, der Pestalozzi-Schüler, 1949
  • P. Stadler, Pestalozzi, 2, 1993
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 25.12.1785 ✝︎ 14.2.1851