de fr it

HansZbinden

26.8.1893 à Berne, 9.5.1971 à Berne, sans confession, de Guggisberg et Berne. Fils de Maria Joseph Marcel et de Marie Pauline Daguet. 1) 1936 Marina Segantini, fille de Mario Leopoldo, artiste peintre, petite-fille de Giovanni Segantini, 2) 1962 Anna Stülz, fille de Joseph. Etudes de droit, puis d'histoire aux universités de Berne (1912-1917) et de Zurich (dès 1917), doctorat à Berne (1919). W. fit de nombreux séjours à l'étranger. Directeur de la maison d'édition d'art Iris (1934-1959). Chargé de cours de sociologie de la culture et de critique culturelle (1950), professeur honoraire de l'université de Berne (1955). Président de la Société suisse des écrivains (1953-1967). Z. fut en relation épistolaire avec beaucoup d'intellectuels. Sociologue de la culture, éditeur et écrivain (notamment Die Moralkrise des Abendlandes, 1940; Die Automation als menschliches Problem, 1957; Der bedrohte Mensch, 1959), il eut une influence déterminante sur la renaissance intellectuelle et culturelle après la Deuxième Guerre mondiale.

Sources et bibliographie

  • Arch. biogr. suisses, 6, 1958, 125
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Leimgruber, Yvonne: "Zbinden, Hans", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 11.02.2013, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/009092/2013-02-11/, consulté le 22.11.2020.