de fr it

AlfonsTuor

17.1.1871 à Rabius (comm. Sumvitg), 19.3.1904 à Rabius, cath., de Sumvitg. Fils de Gion Antoni, préfet, et de Maria Antonia Contrin. Beau-frère de Fidel (->). Célibataire. Etudes de lettres à Zurich, Paris et Fribourg (inachevées). T. enseigna, notamment à Stäfa et à Winslow (Angleterre). Souffrant de douleurs chroniques dès son jeune âge, il dut subir plusieurs opérations des hanches, qui ne lui valurent aucune amélioration. Il publia sept recueils de poèmes en romanche entre 1891 et 1901, dont Poesias Sursilvanas (1898) et Magnificat II (1900). Durant cette période, T. écrivit aussi plusieurs drames historiques (Ils Franzos a Sumvitg, 1896) et des comédies inspirées de Molière (Il ranvèr, 1895), qui furent très appréciées de son vivant. Auteur de travaux scientifiques (Il romontsch della Lumnezia, 1903; Fabiola en romontsch, 1903) et de traductions.

Sources et bibliographie

  • G. Deplazes, Die Rätoromanen, 1991
Liens
Autres liens
e-LIR
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 17.1.1871 ✝︎ 19.3.1904
Indexation thématique
Arts et littérature / Littérature