de fr it

Anne-MarieBlanc

Anne-Marie Blanc dans le rôle de Gilberte de Courgenay dans le film homonyme réalisé par Franz Schnyder en 1941 (Praesens Film AG / Schweizer Radio und Fernsehen, Zurich).
Anne-Marie Blanc dans le rôle de Gilberte de Courgenay dans le film homonyme réalisé par Franz Schnyder en 1941 (Praesens Film AG / Schweizer Radio und Fernsehen, Zurich).

2.9.1919 à Vevey,5.2.2009 à Zurich, protestante, de Montreux-Châtelard. Fille de Louis, conservateur du registre foncier, et de Valentine née Chevallier. Heinrich Fueter. Ecole primaire et gymnase à Berne, cours d'art dramatique auprès d'Ernst Ginsberg et d'Ellen Widmann. Anne-Marie Blanc joua au Schauspielhaus de Zurich de 1938 à 1952, dans la troupe puis comme actrice libre. Le rôle principal du film Gilberte de Courgenay (1941) fit d'elle une idole nationale et la première star féminine du cinéma suisse. Après la guerre, elle joua aussi dans des films étrangers (On ne meurt pas comme ça, 1946; White Cradle Inn, 1947). Elle se produisit au théâtre municipal et à la Comédie de Bâle, au théâtre municipal de Lucerne, au théâtre Atelier de Berne, en Allemagne et en Autriche. Anne-Marie Blanc fit également de la télévision pour ZDF, ARD et la SSR. Elle participa au «nouveau cinéma suisse» en jouant dans Riedland (1975) et Violanta (1976). En 1986, elle a reçu l'Anneau Hans-Reinhart, en 1997 le Masque d'or (Italie).

Sources et bibliographie

  • H. Dumont, Histoire du cinéma suisse, 1987
  • Azione, 14.11.2001
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 2.9.1919 ✝︎ 5.2.2009

Suggestion de citation

Aeppli, Felix: "Blanc, Anne-Marie", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 19.02.2020, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/009138/2020-02-19/, consulté le 29.10.2020.