de fr it

FreddyLandry

10.8.1930 aux Verrières, 6.11.2019, protestant, des Verrières. Fils de Fernand-Alfred Landry, commerçant, et de Madelaine née Senn. 1) 1953 Micheline Françoise Yvonne Béguin, dessinatrice en bâtiment, journaliste, productrice de cinéma, 2) 1991 Michèle Anne Othenin-Girard, née Pauli, institutrice. Après le gymnase (1946-1949), Freddy Landry fit des études de mathématiques à Neuchâtel (1950-1956). Il enseigna cette matière à l'école de commerce de Neuchâtel (1953-1995) et au gymnase cantonal dès 1961. Journaliste indépendant dès 1959, il rédigea des critiques cinématographiques et télévisuelles pour la presse neuchâteloise. Il assuma diverses fonctions au service du cinéma suisse (festivals de cinéma), que ce soit dans le cadre du Festival international du film de Locarno (cinéma et jeunesse, jury des jeunes, 1962-1968 et 1977-1978), en tant que directeur des semaines d'études cinématographiques suisses (1962-1965) ou comme membre, dès 1965, de la commission des programmes des Journées cinématographiques de Soleure. Il fut également producteur, à partir de 1966, apportant son soutien en particulier à de jeunes cinéastes francophones (Milos-Films SA, 1969), et figura en 1970 parmi les cofondateurs du Centre suisse du cinéma.

Sources et bibliographie

  • Landry, Freddy: «Presque cinquante ans de cinéma. Libres propos sur le septième art», in: Junod, Jean-Blaise; Dufay, Jean-Luc et al.: Le cinéma neuchâtelois au fil du temps, 1995, S. 249-271 (Musée neuchâtelois, 1995/4).
Complété par la rédaction
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Frédéric-Alfred Landry (nom de naissance)
Dates biographiques ∗︎ 10.8.1930 ✝︎ 6.11.2019

Suggestion de citation

Gautier, Michael: "Landry, Freddy", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 15.02.2021, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/009199/2021-02-15/, consulté le 26.01.2022.