de fr it

WalterMarti

10.7.1923 à Zurich, 21.12.1999 à Zurich, de Zurich et Othmarsingen. Fils de Walter, pasteur puis journaliste, et de Clara Marie Jaquet. 1947 Suzanne Paschoud. Etudes de langues romanes, histoire de l'art et d'histoire à Zurich. L'un des protagonistes les plus actifs du "nouveau cinéma suisse", M. fonde la société Téléproduction en 1953 et devient l'un des pionniers du documentaire suisse. Avec sa collaboratrice et compagne Reni Mertens, il réalise notamment Nativité (I: 1953, II: 1962), Rythmique (1956, prix de la Ville de Zurich), Jour de pêche (1958) et A l'ombre du bien-être (1961). Cofondateur de l'Association suisse des réalisateurs de films (1962). A l'occasion de l'Expo 64, M. produit, avec Mertens, Les apprentis d'Alain Tanner, puis des films de Rolf Lyssy et de Jean-Jacques Lagrange. Ursula ou le droit de vivre (1966, nombreuses distinctions), œuvre majeure de M. et Mertens, inaugure une série de films sur les handicapés et les marginaux. Les années suivantes, M. est de toutes les luttes pour le renouveau du cinéma suisse et signe, entre autres, L'autodestruction de Walter Matthias Diggelmann (1973) et Flamenco vivo (1985). Requiem, à la mémoire des victimes des guerres du XX e s., constitue son testament spirituel (1995).

Sources et bibliographie

  • R. Dindo, A. Zimmermann, Reni Mertens, Walter Marti, 1983
  • I. Lambelet, Reni Mertens, Walter Marti, cinéastes, 1989
  • Ch. Hübner, Ins Offene ... Dokumentarisch Arbeiten 2, 2000 (entretien, avec liste des œuvres)
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 10.7.1923 ✝︎ 21.12.1999