de fr it

MariaFierz

Maria Fierz photographiée vers 1950 (Archiv Gosteli-Foundation, Worblaufen).
Maria Fierz photographiée vers 1950 (Archiv Gosteli-Foundation, Worblaufen).

27.3.1878 à Richterswil, 13.9.1956 à Oberrieden, protestante, de Zurich. Fille de Carl Fierz-Landis et d'Hedwig née Landis. Célibataire. Maria Fierz grandit à Zurich. Comme sa famille refusait de la laisser étudier, elle suivit une formation en assistance sociale à Londres (1901-1903), œuvra ensuite à Zurich pour la Société d'utilité publique des femmes suisses et fit un stage à l'assistance publique de la ville. Avec Mentona Moser, elle organisa en 1908 le premier cours de travail social réservé aux femmes et se consacra dès lors à la professionnalisation de l'assistance sociale. Elle présida, de 1917 à 1944, le Centre de liaison des femmes zurichoises et déploya une vive activité pour coordonner les actions visant à améliorer la formation professionnelle et les conditions de travail des femmes (éducation des filles). Après la grève générale de 1918, elle créa les «groupes femmes» de Zurich dans la perspective de surmonter les antagonismes de classes. En 1921, Maria Fierz mit sur pied, avec sa compagne Marta von Meyenburg, la création de l'Ecole sociale pour femmes de Zurich et fit partie de son comité de direction jusqu'en 1948. Elle fut élue à la commission de l'assistance publique de la ville de Zurich en 1928. Alarmée par le «printemps des Fronts» (frontisme), elle appela en 1933 à la réunion des organisations féminines dans la communauté de travail La femme et la démocratie, qu'elle présida, organisant réunions et conférences pour la lutte contre les tendances antidémocratiques. Elle fit également partie du comité de l'Alliance de sociétés féminines suisses de 1935 à 1940. Bien que l'essentiel de son activité eût concerné le social, Maria Fierz s'engagea également en permanence pour l'égalité politique des femmes (suffrage féminin). Pacifiste convaincue, elle était proche du socialisme religieux.

Sources et bibliographie

  • Neue Zürcher Zeitung, 18.9.1956 (nécrologie).
  • Schweizer Frauenblatt, 21.9 et 28.9.1956.
  • von Meyenburg, Marta: Aus dem Leben von Maria Fierz, 1878-1956, 1957 (compilé à la demande de la défunte).
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 27.3.1878 ✝︎ 13.9.1956

Suggestion de citation

Ludi, Regula: "Fierz, Maria", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 12.01.2005, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/009298/2005-01-12/, consulté le 16.06.2021.