de fr it

Sörenberg

Localité de la comm. de Flühli LU. Station touristique à 1165 m d'altitude, sur le cours supérieur de la Waldemme, avec des alpages et des fermes exploitées toute l'année. 1641 Sörenbärg. En 1381, un accord fut passé entre les gens de l'Entlebuch et d'Obwald pour régler des différends au sujet des alpages. Les Hartmann, famille patricienne de Lucerne, fondèrent en 1661 sur le vaste domaine qu'ils possédaient à S. une chapelle dédiée à la Vierge, reconstruite en 1824-1826. S. fut institué en commune paroissiale desservie par un recteur en 1931, puis érigé en paroisse en 1975. Dès la fin du XIXe s., le village se mua en station touristique (construction du Kurhotel en 1894, hôtel Mariental en 1899) et devint, dès les années 1940, la principale station de sports d'hiver du canton de Lucerne (premier téléski en 1948). Les lotissements de maisons de vacances s'étendent depuis les années 1960, mais les risques naturels (coulées de pierres en 1910 et 1999 dans le Laui, géologiquement instable) leur imposent des limites.

Sources et bibliographie

  • P. Bossart, Die touristische Erschliessung von Sörenberg (LU) und deren Auswirkungen auf die lebensräumlichen Verhältnisse, [1984]
  • MAH LU, N.S. 1, 1987, 171-183
Liens
Notices d'autorité
GND

Suggestion de citation

Mulle, Peter: "Sörenberg", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 04.01.2012, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/009315/2012-01-04/, consulté le 07.05.2021.