de fr it

Hitzkirchbailliage

Ancien bailliage, actuellement partie du district lucernois de Hochdorf. Lucerne occupa vers 1386 et après 1395 la partie méridionale, puis en 1415 la partie septentrionale du bailliage autrichien de Richensee. En 1420, les Gessler renoncèrent à leur gage dans la partie nord. En 1425, celle-ci, qui relevait de la paroisse de H., fut attribuée comme ancien territoire autrichien aux Freie Ämter (bailliage commun). Son appellation changea au cours des XVe et XVIe s., le nom de Richensee, siège administratif de l'époque kybourgeoise et habsbourgeoise, étant remplacé par celui de H., résidence du sous-bailli. Jusqu'au XVIe s., le bailliage posséda son tribunal criminel (siégeant à Richensee), sa cour de basse justice et son coutumier. Sous l'influence du commandeur bernois de H., la paroisse de H. devint protestante en 1529, pour être recatholicisée en 1531, par Lucerne surtout (perte du droit de bannière de 1533 à 1611). Le bailliage prit part en 1653 à la guerre des Paysans. En 1798, il passa au canton de Baden (distr. de Sarmenstorf). En 1803, il fut échangé contre Merenschwand et attribué au canton de Lucerne, qui l'intégra au district de Hochdorf. Les petites communes de la région refusèrent des projets de fusion en 1807 et 1887.

Sources et bibliographie

  • E. Achermann, Mein Tal, 1976
  • F. Glauser, J.J. Siegrist, Die Luzerner Pfarreien und Landvogteien, 1977
  • H. Büchler-Mattmann, B. Häfliger, Familien im Hitzkirchertal 1678, 1991