de fr it

OskarWälterlin

30.8.1895 à Bâle, 4.4.1961 à Hambourg, de Bâle. Fils de Leonhard, agent d'assurances, et de Julie Rosalie Siegrist. Célibataire. Etudes de langue et littérature allemandes à l'université de Bâle, doctorat en 1918 avec une thèse sur Schiller et son public. Comédien, conseiller artistique et metteur en scène au théâtre municipal de Bâle (dès 1919), directeur (1925-1932). A Bâle, W. mit en scène quelque 150 opéras et pièces de théâtre, notamment L'Or du Rhin et La Walkyrie de Richard Wagner en 1924-1925, en collaboration avec Adolphe Appia. Il démissionna en 1932 après que son homosexualité eut donné lieu à un scandale public. En 1933, il fut nommé metteur en scène principal à l'opéra de Francfort-sur-le-Main, qui dans les années suivantes fut de plus en plus nettement mis au service de la politique culturelle nazie. En 1938, dans le cadre d'une politique qui consistait à placer des Suisses à la tête des scènes municipales, W. fut nommé directeur du Schauspielhaus de Zurich. Il en fit l'une des principales scènes de langue allemande durant la Deuxième Guerre mondiale, donnant notamment en création des œuvres de Bertolt Brecht et, après 1945, de Max Frisch et de Friedrich Dürrenmatt. D'emblée, il mit l'accent sur des spectacles d'auteurs classiques dont le sujet offrait un parallèle avec la situation du moment au sens de la défense spirituelle, comme le Guillaume Tell de Schiller, avec Heinrich Gretler dans le rôle-titre. Au total, il monta plus de 125 spectacles, dont des pièces contemporaines, comme Notre petite ville de Thornton Wilder, la comédie musicale Der schwarze Hecht (1939) de Paul Burkhard ou sa propre pièce Henri G. Dufour (1961), les deux dernières en création. Son film Der achti Schwyzer (1939) fut interdit par la censure. Il réalisa aussi des mises en scène à l'opéra de Zurich (1947-1961) et au théâtre municipal de Bâle (1932-1960), dont il fut directeur artistique de 1942 à 1944, tout en travaillant en Allemagne, en Autriche, en France, pour des festivals à Bâle et Zurich, ainsi que pour le festival de Salzbourg entre 1946 et 1958. Nommé directeur du théâtre de Bâle en 1961, il n'eut pas le temps de prendre ses fonctions.

Sources et bibliographie

  • Fonds, Coll. suisse du théâtre, Berne, UBB et ZBZ
  • M.P. Loeffler, Oskar Wälterlin, 1979 (avec bibliogr.)
  • H. Dumont, Hist. du cinéma suisse, 1987, 259-262
  • Th. Blubacher, Befreiung von der Wirklichkeit?, 1995
  • F. Lendenmann, éd., Das Schauspielhaus Zürich in der Ära Wälterlin 1938/1939-1960/1961, 1995
  • U. Amrein, "Los von Berlin!", 2004
  • DTS, 2048-2050
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 30.8.1895 ✝︎ 4.4.1961