de fr it

JohannesGrubenmann

15.6.1707 à Teufen (AR), 12.6.1771 à Teufen, protestant, de Teufen. Fils d'Ulrich et de Barbara Zürcher. 1) 1731 Anna Schläpfer, veuve de Conrad Zellweger, 2) 1748 Katharina Sturzenegger, fille de Bartholome. Mentionné pour la première fois comme architecte et maître charpentier indépendant en 1733. Avec ses frères Jakob et Hans Ulrich Grubenmann, Johannes Grubenmann reconstruisit Bischofszell (1743-1744). Spécialisé dans les clochers et leurs horloges, plus tard surtout connu pour ses ponts, il travailla dans les années 1750 aux Grisons, où il construisit notamment le palais du colonel Andreas von Salis à Coire (aujourd'hui siège du Conseil d'Etat) et des ponts (Reichenau, Prättigau). Sa dernière œuvre connue est un pont de bois couvert à Oberglatt, réalisé en 1767. Bâti sur la Glatt, il a été transporté à Rümlang en 1950.

Sources et bibliographie

  • E. Grubenmann, Die Familien Grubenmann von Teufen, 1965, 47-53
  • E. Steinmann, Hans Ulrich Grubenmann, 1984
  • E. Steinmann, P. Witschi, "Johann Grubenmann der Jüngere von Teufen und Appenzell. Brückenbauer und Klosterarchitekt", in AJb 115, 1987, 3-28
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ≈︎ 15.6.1707 ✝︎ 12.6.1771

Suggestion de citation

Fuchs, Thomas: "Grubenmann, Johannes", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 21.01.2020, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/009599/2020-01-21/, consulté le 16.04.2021.