de fr it

AdolpheTschumi

7.6.1856 à Genève, 3.12.1894 à Genève, prot., d'Oberbipp, et, en 1865, de Genève. Fils de Jean-Jacques, cocher, et de Jeanne-Louise Lambert, femme de chambre. Célibataire. Ecole privée protestante et gymnase à Genève (maturité en 1875), études de mathématiques aux universités de Genève et de Dresde. Maître de géométrie à l'école industrielle et commerciale (1882-1887), puis de pédagogie au collège de Genève (1888-1889). T. publia en 1883 un petit livre intitulé Routine et progrès où il critiquait l'école et appelait de ses vœux un système scolaire moderne, fondé sur des principes scientifiques. Cette publication joua un rôle dans la réforme de la loi sur l'instruction publique à Genève et favorisa la création de l'école professionnelle (devenue ensuite le collège moderne, destiné aux garçons de 13 à 15 ans). T. en fut le premier doyen (1887-1894) et y mit en œuvre les méthodes de l'école active, comme celle soutenue plus tard par les pédagogues genevois Edouard Claparède, Pierre Bovet et Adolphe Ferrière.

Sources et bibliographie

  • A. Pasche, Adolphe Tschumi, sa vie, son œuvre, 1856-1894, 1949
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 7.6.1856 ✝︎ 3.12.1894