de fr it

Charles-AloyseFontaine

14.6.1754 (Johann Karl Anton Aloys) à Fribourg, 5.5.1834 à Fribourg, cath., de Fribourg. Fils de Jean-Baptiste et de Marie-Barbe Girard Murat. F. entra dans l'ordre des jésuites à Landsberg (Bavière) en 1769. Etudes à Ingolstadt jusqu'à la suppression de l'ordre en 1773, études de théologie à Fribourg, ordination vers 1777. F. enseigna la grammaire au collège Saint-Michel de Fribourg de 1773 à 1779, puis séjourna en France (1780-1781), avant de revenir à Fribourg, où il devint chanoine de Saint-Nicolas. Au sein du conseil d'éducation, il stimula la réforme scolaire, mais perdit son autorité à la fin de l'Helvétique. F. s'était lié d'amitié avec les pédagogues et les réformateurs les plus renommés de son temps, tels Johann Heinrich Pestalozzi, Philipp Emanuel von Fellenberg, Philipp Albert Stapfer, Ignaz Heinrich von Wessenberg, ainsi que son cousin Grégoire Girard, dont il soutenait particulièrement les idées. D'abord critique envers le nouvel ordre des jésuites et l'autorisation de son implantation à Fribourg en 1818, il fit preuve ensuite de bienveillance à son égard. F. fit don de sa collection minéralogique et botanique, fondement du Musée d'histoire naturelle de Fribourg, au nouveau collège des jésuites. Ses collections de médailles, monnaies et portraits sont à l'origine du Musée d'art et d'histoire. L'œuvre manuscrite de F. comprend, outre des poèmes, des traités pédagogiques et théologiques. Pionnier de l'histoire de Fribourg, il rédigea entre autres la Collection diplomatique (24 vol.) et les Comptes du trésorier (34 vol.).

Sources et bibliographie

  • Fonds, BCUF
  • HS, VII, 536
  • F. Strobel, Schweizer Jesuitenlexikon, ms., 1986, 187
  • J.-P. Uldry, «Charles-Aloyse Fontaine (1754-1834)», in Fribourg 1798, 1998, 69-81
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF