de fr it

Alois MariaBenziger

31.1.1864 à Einsiedeln, 17.8.1942 à Trivandrum (Inde), catholique, d'Einsiedeln, évêque de Quilon, promoteur de l'Eglise catholique dans le sud de l'Inde.

Alois Maria Benziger fut baptisé Adelrich, comme son père Adelrich Benziger, copropriétaire de la maison d'édition catholique Benziger Verlag. Sa mère, Anna Maria née Koch, était la fille d'un agriculteur de Boswil. Alois Maria Benziger grandit dans un cadre familial catholique strict. Sa sœur aînée, Anna Benziger, entra, comme lui plus tard, dans l'ordre du Carmel en Belgique sous le nom de Margherita Maria. Son frère cadet August Benziger s'imposa comme portraitiste de renommée internationale.

Alois Maria Benziger lorsqu'il était moine chez les carmes de Bruges. Photographie de l'atelier d'Alf. Watteyne, Bruges, après 1884 (Archiv Stiftung Kulturerbe Einsiedeln).
Alois Maria Benziger lorsqu'il était moine chez les carmes de Bruges. Photographie de l'atelier d'Alf. Watteyne, Bruges, après 1884 (Archiv Stiftung Kulturerbe Einsiedeln). […]

Benziger suivit l'école primaire, puis, pendant deux ans, l'école de l'abbaye bénédictine à Einsiedeln. Après la mort de son frère aîné Louis Benziger, qui était pressenti pour reprendre l'entreprise familiale, son père l'envoya en 1878 dans une école commerciale à Francfort-sur-le-Main (Kaufmännische Musterschule). Benziger fréquenta l'Institut Saint-Louis à Bruxelles, puis la Downside School à Bath, une école dirigée par des bénédictins, et étudia la théologie à Eichstätt (1883-1884). En 1884, il entra contre la volonté de son père chez les carmes de Bruges, où il prononça ses vœux le 28 mai 1885 et prit le nom d'Alois a sancta Maria. Il fut ordonné prêtre le 22 décembre 1888 dans la cathédrale Saint-Bavon de Gand.

Sa vie prit un tournant lorsque Benziger partit comme missionnaire en Inde du Sud en automne 1890. En 1890-1892, il enseigna au grand séminaire des carmes de Puthenpally, où il s'intéressa à la lithurgie orientale ancienne. Secrétaire du nonce Ladislaus Zaleski à Kandy, il entreprit, dans des conditions difficiles, de longs voyages d'inspection dans l'Inde entière. Nommé le 22 septembre 1900 évêque titulaire de Tabae et évêque auxiliaire de Quilon, il fut consacré le 18 novembre à Kandy, puis devint évêque diocésain de Quilon en 1905. Le pape Pie XI le nomma en 1925 assistant du trône pontifical.

Benziger travailla sans relâche au développement de l'Eglise catholique et à l'amélioration des conditions de vie dans le sud de l'Inde. A l'origine de la fondation de monastères, d'écoles et d'hôpitaux, il fit construire des églises et encouragea la formation de nouveaux prêtres. A son initiative, les sœurs de la Sainte-Croix de Menzingen fondèrent une mission à Quilon en 1906. Benziger porta une très grande attention aux relations œcuméniques avec l'Eglise syro-jacobite. En 1930, il participa de manière décisive à la fondation de L'Eglise syro-malankare, qui fut désormais partie intégrante de l'Eglise catholique orientale et placée sous l'autorité du Pape. Il résigna sa charge d'évêque et devint archevêque titulaire d'Antinoé en 1931. La dernière décennie de sa vie, il fut simple moine au couvent de Carmel Hill à Trivandrum, où il mourut le 17 août 1942.

Photographies de la cérémonie d'inauguration et du hall d'entrée du Benziger Memorial Spirituality Centre, Trivandrum, 28 août 2013 (Benziger Memorial Spirituality Centre, Trivandrum).
Photographies de la cérémonie d'inauguration et du hall d'entrée du Benziger Memorial Spirituality Centre, Trivandrum, 28 août 2013 (Benziger Memorial Spirituality Centre, Trivandrum). […]

Benziger mena une vie marquée par un ascétisme rigoureux. Déjà vénéré comme un saint de son vivant, il fut l'objet d'une série de biographies hagiographiques, dont la première parut en 1944. A Trivandrum et Quilon, plusieurs institutions portent son nom, notamment un hôpital, une école et un centre d'études spirituelles. A l'occasion du 75ème anniversaire de sa mort en 2017, un procès en béatification fut lancé à Trivandrum.

Sources et bibliographie

  • Einsiedler Anzeiger, 1942/68 (nécrologie).
  • Donauer, Friedrich: Auf Apostelwegen in Indien. Der Schweizer Bischof Aloisius Benziger, 1944.
  • Kaipanplakal, Philip: A Man of God. Life History of Archbishop Aloysius Maria Benziger O.C.D., 1956.
  • Benziger, Marieli: Archbishop Benziger. Carmelite in India, 1977.
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Adelrich Benziger (nom de naissance)
Alois Maria Benziger (nom en religion)
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 31.1.1864 ✝︎ 17.8.1942

Suggestion de citation

Nauer, Heinz: "Benziger, Alois Maria", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 10.12.2019, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/009726/2019-12-10/, consulté le 21.10.2020.