de fr it

Johannes FidelisDepuoz

22.1.1817 à Siat, 19.2.1875 à Ilanz, cath., de Siat. Fils de Simon, agriculteur, landamman, président de cercle, et d'Ursula Wackherr. Gymnase chez les jésuites à Feldkirch, études de lettres à Innsbruck et Vienne. Novice au collège jésuite de Brigue (1840), études de théologie au collège Saint-Michel de Fribourg (1844-1847), perfectionnement en France, en Italie, aux Etats-Unis et en Belgique (1848-1851). Ordonné prêtre à Louvain (1851), D. travailla dans l'enseignement, les missions intérieures et la pastorale en Allemagne, au Danemark et en Dalmatie (1851-1859). Il s'engagea dans le service sanitaire lors de la guerre franco-piémontaise contre l'Autriche (1859). Sorti de l'ordre en 1860, il reprit des études à Cracovie et Rome et obtint un doctorat à la Sapienza en 1862. Il enseigna le droit canon à Saint-Lucius, le grand séminaire de Coire (1862-1864). En 1865, il ouvrit à Ilanz un internat, commença en 1866 la construction d'un petit hôpital. Il réunit les institutrices et les infirmières de ces établissements dans la "Société de l'amour divin", qu'il fonda en 1867, à laquelle il donna un statut de droit privé pour éviter les critiques adressées aux ordres religieux. La société dut cependant adhérer en 1894 à l'ordre des dominicains à la suite de difficultés financières.

Sources et bibliographie

  • M.M. Monssen, Die Ilanzer Schwesternkongregation, 1950
  • F. Maissen, «Sur Dr. Gion Fidel Depuoz», in Ischi Semestril, 70, no 24, 1985
  • HS, VIII/2, 94-98
Liens
Autres liens
e-LIR
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 22.1.1817 ✝︎ 19.2.1875