de fr it

Josef Anton SebastianFederer

20.1.1794 à Berneck, 22.10.1868 à Ragaz, cath., de Berneck, bourgeois d'honneur de Baden en 1825. Fils de Johann Heinrich, amman de la commune. Gymnase à Feldkirch et Fribourg, lycée à Saint-Gall, études de théologie à Fribourg-en-Brisgau, précepteur à Wehr (Brisgau). F. fut ordonné prêtre en 1818 à Fribourg. Il enseigna à l'école cantonale catholique de Saint-Gall (1817-1821), à l'école secondaire de Baden (1821-1833, recteur en 1827-1829 et 1833). Recteur de l'école cantonale catholique de Saint-Gall (1833-1844), il perdit son poste en raison de ses opinions radicales. Député au Grand Conseil saint-gallois (1834-1845). Curé à Ragaz (1844-1866), doyen du chapitre de Sargans (1849-1866) et chapelain à Ragaz (1866-1868). Comme ecclésiastique, instituteur et politicien, F. défendit une position libérale et demanda que l'école fût émancipée de l'Eglise. Il écrivit de nombreux articles dans des journaux radicaux. A Saint-Gall, il fut l'un des précurseurs idéologiques de la conférence de Baden (1834) sur les rapports entre l'Eglise et l'Etat. Au Grand Conseil, il se battit pour une formation confessionnellement neutre des maîtres d'écoles secondaires en 1837 et pour l'abolition de la peine de mort en 1838. Partisan de l'Eglise d'Etat, il prôna un assouplissement des relations avec Rome. F. eut de sa vocation de prêtre une vision très ouverte, notamment lorsqu'il enterra le fils de pasteur et philosophe naturaliste allemand Friedrich Wilhelm Joseph von Schelling au cimetière catholique de Ragaz. Docteur honoris causa ès lettres de l'université de Berne (1835).

Sources et bibliographie

  • BLAG, 187-189
  • L. Zeller, Josef Anton Sebastian Federer (1794-1868), 1964
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 20.1.1794 ✝︎ 22.10.1868