de fr it

JohannesFeiner

7.6.1909 à Zurich, 30.11.1985 à Zurich, cath., de Kisslegg (Allgäu). Fils de Johann Baptist, cordonnier, et de M. Meschenmoser. Etudes de philosophie et de théologie à l'université grégorienne de Rome (1928-1936), doctorat en théologie, ordination à Rome (1934). Enseignant et vice-préfet au collège de Schwytz (1936-1938), professeur de théologie fondamentale au grand séminaire de Coire (1938-1965). Cofondateur de la Paulus-Akademie, à Zurich, dont il fut le premier directeur (1966-1971). En collaboration avec le commissaire épiscopal Alfred Teobaldi, il créa en 1954 les cours de théologie pour laïcs, qu'il dirigea dès 1971. Chanoine non résident de Coire (1953-1982), conseiller académique de l'Institut œcuménique de Jérusalem (1965-1973) et membre de la commission théologique pontificale (1969-1973).

L'œuvre théologique de F. visait avant tout la rencontre entre la théologie et les sciences naturelles, ainsi que l'eschatologie et l'œcuménisme. En Suisse, il fut, avec Otto Karrer, l'un des pionniers catholiques de l'entente entre les confessions. En 1960, il devint conseiller au secrétariat du Vatican pour l'unité des chrétiens et il accompagna, comme interprète et mentor, les observateurs germanophones non catholiques au concile de Vatican II. Signataire de la Déclaration de Berne (1968). Après le concile, il exerça une influence qui dépassa largement les frontières de la Suisse en tant que co-initiateur et coéditeur d'ouvrages précurseurs (Mysterium salutis, 1965-1981, Neues Glaubensbuch, 1973).

Sources et bibliographie

  • avec J. Trütsch et F. Böckle, Fragen der Theologie heute, 1957
  • J. Trütsch, «Johannes Feiner», in Gegen die Gottvergessenheit, éd. S. Leimgruber, M. Schoch, 1990, 440-448
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 7.6.1909 ✝︎ 30.11.1985