de fr it

Pierre-JosephGirardin

21.8.1805 à Pieterlen (?), 23.9.1882 à Soleure, cath., de Saint-Brais. Fils de Pierre-Joseph, publicanus (percepteur), et de Maria-Anne Scholl. Etudes à Porrentruy et à Besançon. Ordonné prêtre à Soleure en 1831. Instituteur des écoles primaires et professeur au collège de Porrentruy jusqu'en 1836. Destitué suite à l'affaire des Articles de Baden, G. est précepteur à Vienne des enfants du comte d'Ederdy jusqu'en 1840. Souffrant, il retourne au pays: vicaire à Saint-Brais (1840), curé de Brislach (1842), chanoine résident de la cathédrale de Soleure (1856), doyen du chapitre (1862), vicaire général de la partie bernoise du diocèse de Bâle dès 1864. Les polémiques sur ses positions concernant l'enterrement des protestants dans le Laufonnais conduisent à son retrait en 1866. G. participe au premier concile de Vatican (1870) avec l'évêque Eugène Lachat, qu'il accompagne dans son exil (1873) et qui le nomme à nouveau vicaire général. Le gouvernement bernois le destitue en décembre 1874.

Sources et bibliographie

  • E. Folletête, «Rauracia sacra», in Actes SJE, 1931, 152
  • HS, I/1, 435
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 21.8.1805 ✝︎ 23.9.1882

Suggestion de citation

Hauser, Claude: "Girardin, Pierre-Joseph", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 21.11.2005. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/009847/2005-11-21/, consulté le 25.11.2020.