de fr it

AloisGügler

Portrait du théologien lucernois, lithographie réalisée en 1821 par Bernhard Eglin (Zentral- und Hochschulbibliothek Luzern, Sondersammlung).
Portrait du théologien lucernois, lithographie réalisée en 1821 par Bernhard Eglin (Zentral- und Hochschulbibliothek Luzern, Sondersammlung).

25.8.1782 à Udligenswil, 18.2.1827 à Lucerne, cath. Fils de J. Gotthard, agriculteur. Scolarité à Einsiedeln. Après l'invasion française de 1798, G. résida à Petershausen près de Constance; séjours d'études à Soleure et Lucerne, études de théologie auprès de Johann Michael Sailer à Landshut (1802). Avant même son ordination en 1805, G. enseigna l'Ancien et le Nouveau Testament à l'école supérieure de Lucerne, où il fut en outre maître de théologie pastorale de 1806 à 1819. En 1810, son orthodoxie fut mise en doute, ce qui entraîna sa mise à l'écart pour quelques mois. Polémiste caustique contre le curé de la ville Thaddäus Müller, partisan des Lumières, puis contre Ignaz Paul Vital Troxler, il fut impliqué dans nombre de controverses publiques. Avec ses collègues Franz Geiger et Joseph Widmer (groupe surnommé "la constellation de Lucerne"), il poursuivit le mouvement rénovateur de Sailer et mit la théologie en relation avec la philosophie et la littérature romantiques (Goethe, Tieck et les frères Schlegel). Il exerça une forte influence sur l'ancienne école de Tübingen.

Sources et bibliographie

  • Einige Worte über den Geist des Christentums und der Literatur im Verhältnis zu den Thaddäus Müllerschen Schriften, 1810
  • Die heilige Kunst oder die Kunst der Hebräer, 3 parties, 1814-1818
  • J. Widmer, éd., Ziffern der Sphinx oder Typen der Zeit, 7 parties, 1827-1840
  • P. Kaspar, Alois Gügler, 1977
  • N. Wicki, «Alois Gügler», in Gegen die Gottvergessenheit, éd. S. Leimgruber, M. Schoch, 1990, 20-41
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 25.8.1782 ✝︎ 18.2.1827