de fr it

Georg SebastianHuber

20.2.1893 à Goldach, 11.7.1963 à Goldach, cath., de Berg (SG). Fils de Johann Jakob. Ecole de commerce à Saint-Gall. Employé CFF à Berne (1914-1917). Gymnase à Lochau bei Bregenz et études de théologie à Passau, Graz (contact avec Max Metzger) et Dillingen. Ordination à Augsbourg en 1928. De 1931 à 1933, chapelain à Ehingen, Karlshuld et Stadl bei Landsberg, puis curé de Sainbach (Haute-Bavière). Revenu en Suisse, H. fut chapelain de Häggenschwil (1934-1942) et de Flums (1943-1956). Partisan d'une réforme de l'Eglise et de l'œcuménisme. Trois de ses œuvres (notamment Vom Christentum zum Reiche Gottes, 1934), critiques à l'égard de la hiérarchie romaine, furent mises à l'index en 1936 et 1943. L'évêque de Saint-Gall Joseph Meile lui imposa une mutation dans les montagnes de Flums (Flumserberge) en 1943, où on lui donna le surnom de "Wurzelkaplan".

Sources et bibliographie

  • W. Spieler, «Vom Christentum zum Reiche Gottes: Georg Sebastian Huber», in Neue Wege, 86, 1992, 83-93
  • K. Baumgartner, Georg Sebastian Huber: Ketzer oder Prophet?, mém. lic. Fribourg, 1999
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 20.2.1893 ✝︎ 11.7.1963

Suggestion de citation

Dora, Cornel: "Huber, Georg Sebastian", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 13.06.2006, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/009875/2006-06-13/, consulté le 31.10.2020.