de fr it

Johann BaptistJung

5.11.1861 à Niederhelfenschwil, 25.5.1922 à Saint-Gall, cath., de Niederhelfenschwil. Fils de Johann Baptist, tisserand et petit paysan, et d'Anna Maria Hungerbühler. Enfant pauvre à Bichwil, garçon de filature, puis brodeur dès l'âge de 15 ans, J. fut initié au latin par le curé du village. Il fréquenta le gymnase de Schwytz et étudia la théologie à Innsbruck. A Saint-Gall, où il devint prêtre en 1887, il fut vicaire de la cathédrale (1887-1892), maître de religion à l'école cantonale, à l'école de commerce et à l'école réale catholique (1904-1922), chanoine résident et catéchiste du chapitre (1915-1919), puis chanoine honoraire. Avec Alois Scheiwiler, il fonda et organisa le mouvement chrétien-social suisse. Animateur et promoteur de sociétés de jeunes gens dans la paroisse et le diocèse de Saint-Gall, il créa en 1899, avec l'accord de l'évêque Augustin Egger et dans l'esprit de l'encyclique sociale Rerum novarum du pape Léon XIII (1891), les premières associations chrétiennes-sociales d'ouvriers et d'ouvrières. Ce mouvement de réforme sociale, conçu comme une alternative catholique au socialisme, s'étendit bientôt dans toute la Suisse. Un secrétariat ouvrier fut ouvert à Zurich en 1904. Des syndicats chrétiens-sociaux apparurent à l'initiative de J. et de Scheiwiler, ainsi que diverses organisations d'entraide (caisses d'assurance pour chômeurs, femmes en couches, vieillards et survivants), la caisse maladie chrétienne-sociale, la banque coopérative suisse à Saint-Gall, la fédération des coopératives de consommation Konkordia, l'imprimerie Konkordia à Winterthour, des organes de presse, la librairie coopérative Leo à Saint-Gall, une agence de photos et un bureau central de placement. J. fonda en outre plusieurs caisses Raiffeisen. Il était favorable au suffrage féminin. Président (1903-1904) et vice-président (1904-1922) de l'Union centrale suisse des organisations chrétiennes-sociales. Auteur d'ouvrages sur la morale chrétienne et sur la liturgie (Grundriss der christlichen Sittenlehre, 1900; Kurze Liturgik, 1914).

Sources et bibliographie

  • J. Scherrer, Kanonikus Johann Baptist Jung und sein Werk, 1953
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 5.11.1861 ✝︎ 25.5.1922