de fr it

Josef BurkardLeu

30.3.1808 à Schongau, 22.1.1865 à Lucerne, cath., de Schongau. Fils de Jost, paysan, et de Katharina Arnold. Gymnase à Lucerne. Etudes de théologie à Tübingen (élève de Johann Adam Möhler, Johann Sebastian Drey et Johann Baptist Hirscher, 1829-1832), de philosophie et philologie à Berlin (1832-1833). Ordination (1833). Maître à l'école supérieure de Lucerne (1833-1845 et 1848-1865, mis à l'écart dans l'intervalle comme principal adversaire de l'appel aux jésuites). Chanoine (1840) et prévôt (1851) du chapitre de Saint-Léger à Lucerne. Membre du conseil d'éducation (1845-1865). Chanoine non résident de l'Etat de Lucerne au chapitre cathédral de Bâle (1857). Représentant marquant d'un catholicisme réformiste acquis à la défense des libertés individuelles, L. polémiqua contre le dogme (défini en 1854) de l'Immaculée Conception et fut souvent en butte à l'hostilité des ultramontains.

Sources et bibliographie

  • G. Wüest, Josef Burkard Leu, 1808-1865, 1974
  • S. Leimgruber, «Josef Burkard Leu», in Gegen die Gottvergessenheit, éd. S. Leimgruber, M. Schoch, 1990, 42-56 (avec bibliogr.)
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 30.3.1808 ✝︎ 22.1.1865
Indexation thématique
Religion (catholicisme)