de fr it

HyacintheLoyson

10.3.1827 (Charles Jean Marie) à Orléans, 9.2.1912 à Paris, cath., d'Orléans. Fils de Louis-Julien, inspecteur d'académie. 1872 Emily Meriman. Entré chez les sulpiciens en 1845 à Paris, prêtre en 1849, L. enseigna la philosophie à Avignon dès 1851 et la théologie à Nantes dès 1854. Dominicain (1858), carmélite (1859), prédicateur très en vogue à la cathédrale de Paris (1864-1868), sous le nom de père Hyacinthe. Ses opinions libérales amenèrent en 1869 une rupture avec son ordre et avec l'Eglise. Après le premier concile du Vatican, auquel il s'opposa, il se rapprocha des vieux-catholiques. D'octobre 1873 à août 1874, il fut curé de l'Eglise catholique nationale à Genève, dont il se sépara pour divergences de vues sur des questions d'organisation et de doctrine. En 1879, il fonda à Paris l'Eglise française gallicane, qui resta confidentielle et s'incorpora en 1893 à l'Union d'Utrecht.

Sources et bibliographie

  • A. Houtin, Le père Hyacinthe, 3 vol., 1920-1924
  • P. Stadler, Der Kulturkampf in der Schweiz, 21996, 434-441
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF