de fr it

Jean-BaptisteCharras

Photo anonyme vers 1860 (Universitätsbibliothek Basel).
Photo anonyme vers 1860 (Universitätsbibliothek Basel).

7.1.1810 à Clermont-Ferrand, 23.1.1865 à Bâle. Fils d'un général d'Empire. 1858 Mathilde Kestner, fille de Charles. Officier en Algérie (1841-1848). Sous-secrétaire d'Etat à la guerre en 1848, élu à la Législative en 1849, banni après le coup d'Etat de 1851. Après un voyage en Suisse en 1857, C. s'y établit en 1858, s'installant à Bâle en 1859. Républicain intransigeant, il dénonce le bonapartisme sous toutes ses formes. Il entreprend des recherches qui aboutissent à une Histoire de la campagne de 1815 (1857) et à une Histoire de la guerre de 1813 en Allemagne (1866), où il critique la stratégie de Napoléon et s'en prend à Thiers et à ceux qui ont nourri la légende impériale. Jacob Burckhardt qu'il a fréquenté lui vouait une grande admiration. Avec d'autres réfugiés, C. soutenait le journal des radicaux fribourgeois Le Confédéré faisant de cette feuille locale une véritable machine de guerre contre le Second Empire.

Sources et bibliographie

  • A. Jenny, Jean-Baptiste Adolphe Charras und die politische Emigration nach dem Staatsstreich Louis-Napoléon Bonapartes, 1969
  • M. Vuilleumier, «Georges Joseph Schmitt, le Confédéré de Fribourg et les républicains français», in RSH, 24, 1974, 66-97
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 7.1.1810 ✝︎ 23.1.1865