de fr it

EtienneMarilley

29.10.1804 à Châtel-Saint-Denis, 17.1.1889 à Fribourg, cath., de Châtel-Saint-Denis. Fils de Joseph-Alexis, serrurier, et de Marie-Josèphe Pilloud. Collège Saint-Michel à Fribourg, études de théologie à Fribourg (1826-1830). Prêtre (1831), vicaire à Echallens et Genève, directeur du grand séminaire de Fribourg (1835-1839), de nouveau vicaire (1839) et curé à Genève (1843). Bien que récusé par le gouvernement cantonal genevois et chassé du territoire (1844), M. fut nommé évêque de Lausanne et Genève en 1846. Il mobilisa le clergé et les fidèles en faveur du Sonderbund et se fit le défenseur des prérogatives de l'Eglise (notamment dans l'instruction publique) contre le gouvernement radical de Fribourg. Lorsqu'il consentit à prêter serment à la Constitution cantonale, mais en émettant des réserves (1848), il fut incarcéré au château de Chillon et banni en France avec l'accord des autorités diocésaines. Il en revint en 1856. Après avoir démissionné de son épiscopat (1879), M. fut nommé archevêque in partibus de Myre (1883).

Sources et bibliographie

  • P. Stadler, Der Kulturkampf in der Schweiz, 1984 (21996)
  • F. Python, Mgr Etienne Marilley et son clergé à Fribourg au temps du Sonderbund, 1846-1856, 1987
  • HS, I/4, 174-177
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 29.10.1804 ✝︎ 17.1.1889

Suggestion de citation

Xaver Bischof, Franz: "Marilley, Etienne", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 22.08.2008, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/009948/2008-08-22/, consulté le 29.10.2020.